Croissance dans la Zone Euro : quand la France va mal ainsi la zone Euro !


Prenez le temps de bien observer le graphique ci-dessous! Il décrit la croissance de la zone euro entre la fin du dernier trimestre(Q4) de 2012 et le troisième trimestre de cette année.

euro1

Comme on peut le constater, la fin de l’année 2012 a été catastrophique pour la zone monétaire. La croissance  économique est tombée a -0.5%. Le premier trimestre n’a pas pu réussi à faire sortir les pays de l’euro de la zone négative. Il faut cependant remarquer que la zone a réduit les dégâts en passant de -0.5 à -0.2. Question d’arithmétique: -0.2 est plus grand que -0.5. Entre donc le dernier trimestre de 2012 et le premier de 2013, l’union monétaire a réduit la croissance négative de 0.3%. Le deuxième trimestre de 2013 confirme la croissance économique qui avait déjà commencée depuis le premier trimestre.

Le bon résultat de Q2(2013) est le fruit des efforts de l’Allemagne  et de la France qui avec respectivement des taux de croissance de 0.7% et 0.5% ont été les moteurs de la croissance.  Au troisième trimestre la zone euro n’a pas pu maintenir la vapeur du train. La croissance économique a été de 0.1% moins que celle du trimestre précédent. C’est à ce niveau que les émotions deviennent divergentes. Pour ceux qui attendaient une forte croissance, ce chiffre de 0.1 est un désastre. Pour par contre ceux qui voient les “choses” en termes de croissance générale, ce chiffre n’est pas prémonitoire. Je fais partie de ce deuxième groupe d’analyste. Si la croissance économique avait été négative, cela aurait pu un autre article. En ce qui me concerne, la croissance a diminué mais reste toujours positive! Pour ceux qui connaissent  les affres de l’euro ce résultat est bon à prendre. Allons dans les détails pour comprendre ce qui s’est passée ? Pourquoi la croissance a-t-elle chute de 0.3% à 0.1% ?

L’Allemagne pour commencer n’a pas connu l’euphorie du trimestre passée. Son PIB a chuté de 0.7 à 0.3% soit près de la moitie. Quand a la France elle est retombée dans l’espace de la « honte » avec une décroissance de -0.1%. La faiblesse  de la production Industrielle de la France est l’une des raisons de la débâcle du pays. Tenez-vous bien cet indexe est passé de 0.7 à -0.4. de De ce schéma, on pourrait sans se tromper avancer que quand la France va bien ainsi va la zone euro et quand la France va mal de même la zone ! Les problèmes économiques de la Chypre ont aussi contribué à freiner la croissance de la zone euro. Le taux de croissance du deuxième trimestre est tombée de -1.8 à -0.8%.

euro2

Le point d’encouragement provient des pays du club Med. L’Espagne et le Portugal continuent de montrer des signes « encourageant ». Le premier pays est passé d’une croissance de -0.1 à un taux positif de 0.1% cela après près de 3 ans de récessions. Je suis impatient de savoir comment cette économie va se comporter au « finish ». Le Portugal est le seul pays du club Med à expérimenter une croissance positive sur les deux derniers trimestres. A l’opposé l’Italie, la troisième grande économie, continue de sombrer dans près deux ans de récessions. Le tableau  ci-dessous retrace l’évolution générale des trois principaux membres du club Med (Espagne-Portugal-Italie). Le premier trimestre à l’image de la zone euro fut catastrophique. Les deux derniers trimestres, même si décroissants, demeurent dans la zone positive.

Le dernier trimestre Q4(13) est certainement le plus important de cette année. Il nous dira si la baisse de la croissance au troisième trimestre ne fut qu’un accident de parcours. Pour la fin de cette année, je prévois un regain de croissance dans les pays du club Med. Celle-ci sera propulsée par l’Espagne et le Portugal. L’Allemagne pourra finir avec une hausse de la croissance légèrement supérieure à celui du trimestre passée. Pour la France, je ne crois pas qu’elle peut se donner le luxe de rester encore dans la zone négative. Cela pourra affecter  à la baisse la performance de toute l’Union.

Francis Konan

Economiste