CROISSANCE ECONOMIQUE 2016 QUAND L’AFRIQUE AU SUD DU SAHARA S’ECROULA


slow-economic-growth

Je n’ai pas eu le temps de consulter à temps le dernier rapport du FMI sur la croissance des pays en Afrique au Sud du Sahara. Après avoir examiné ce rapport je suis tombé en désuétude. Je vous dirai pourquoi

Quand on considère la croissance régionale, l’Afrique au Sud du Sahara le taux de croissance du PIB en 2015 était de 3.4%. En 2016 la croissance a été de 1.4% soit presque la moitié. L’une des principales causes de cette faible performance provient de la baisse de l’activité des pays exportateurs de pétrole. Cette baisse est passee de 2.6% à -1.3%. Dans le groupe des pétroliers, le Nigeria a confirmé mes doutes. Toute l’année le pays a lutte contre une chute de son taux de change associe avec une baisse des devises. Elle a même dévalué sa monnaie pour relever son taux de compétitivité. Cela n’a rien changée. Le taux de croissance n’a pas survécu a tous ses chocs externes. Le taux des exportations paraport au PIB est reste constant a 9% entre 2015 et 2016. C’est le taux le plus faibel depuis 2004. Comme preuve la balance commerciale a chuté de 111% en 2015 à 101.1% en 2016. Le pays a fini l’année dans la zone négative avec un recul de la croissance aux alentours de – 1.7%. C’est la première fois sur une période de onze années ou le taux de croissance est négatif.

Un autre gros pétrolier qu’est l’Angola a évité de justesse de tomber dans la zone négative quand on prend en compte le taux de croissance globale. En 2015 elle a obtenu 3% de croissance économique en 2016 la croissance économique est tombe à 0%. En prenant cependant en compte la croissance économique dans le secteur non pétrolier, l’Angola est pris au piège dans la zone négative avec un recul de la croissance à -1.6%. Le pays continue de lutter contre une inflation capricieuse qui a triplée en l’espace de 12 mois passant de 14.3 en 2015 a 48%. Quand on jette un regard dans la caisse de l’état on constate que la situation s’est empiree à cause de la chute des revenus de l’état suite à une baisse des prix du pétrole sur les marchés internationaux.

Une autre raison de la débâcle économique aurait sa source dans la faible performance des pays habitués a une forte croissance dans le passé. Ce sont les pays comme l’Ethiopie (10.2 en 2015, 6.5 en 2016), Mozambique (6.6 en 2015, 4.5 en 2016) la Republique Democratique du Congo(6.9 en 2015, 3.9 en 2016). Le Ghana est en train de perdre sa position d’antan. Depuis 2013, la hausse du taux de croissance est en baisse. Elle etait de 3.9 en 2015 et a rechutte a 3.3%

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s