Quand le Kwanza se cherche : Sale temps pour la monnaie Angolaise


KalandulaFalls3

Nous allons généraliser un peu pour permettre à tous les lecteurs de comprendre la politique monétaire d’une banque central dans un climat de dépréciation (perte de la valeur de la monnaie)

Partons du fait qu’on a deux monnaies a and b. le taux de change entre les deux monnaies se traduit par la relation suivante :

a=Ωb pour avoir une unité de la monnaie a, les détenteurs de la monnaie b doivent échanger Ωfois. Si Ω=1 on dira que la valeur de la monnaie a est égale a la valeur de la  monnaie b d’où a=b si Ω=4, a=4b alors les détenteurs de la monnaie b doivent échanger 4 unités de leur monnaies pour avoir une unité de a.  Plus Ω augmente quelle sera la valeur de la monnaie b? Simple

Pour une valeur constante de  a et un taux de change  en hausse, b va diminuer. Dans ce cas on dira que la monnaie b se déprécie. Un exemple concret dans l’actualité économique est la relation entre le Kwanza monnaie angolaise et le Dollar américain

Angola-Exchange_Rate-October2015_0 (1)

La courbe ci-dessous décrit le taux de change entre le Dollars américain et le Kwanza angolais. En Janvier 2010, la valeur était de 90 Kwanza. En d’autre terme, pour avoir  1$ les détenteurs de Kwanza devaient échanger 90Kwanza. Entre Janvier 2010 et Janvier 2015 ce taux est passé à 100Kwanza pour 1$. Remarquer le bond remarquable à partir de Janvier 2015. A la mi-Octobre le taux de change va passer à plus de  130Kwanza pour 1$.

1$ 1 Kwanza
Janvier 2010 90Kwanza 1/90=1.11
Janvier 2014 98Kwanz 1/98=1.02
Janvier 2015 100Kwanza 1/100=1
Mi-Octobre 2015 136Kwanza 1/136=0.73

Faites attention à la première colonne du tableau. Elle ne veut pas dire que le Kwanza gagne en valeur mais plus tôt  le contraire. La deuxième colonne traduit en effet la perte de valeur (dépréciation) du Kwanza par rapport au Dollars américain. La valeur la plus élevée du Kwanza date de Janvier 2010(1.11$)

Dans l’actualité économique voici comment D’Irina Cancellai, Economistee du groupe FocusEconomics traduit la dernière rangée du tableau : « le Kwanza a atteint son niveau d’échange le plus bas de 136Kwanza pour 1$ »

Comment peut-on expliquer alors cette dépréciation de la monnaie angolaise?

Retournons dans la théorie pour mettre en exergue les déterminants de valeur de taux d’échange

la valeur de b va dépendre du ratio  plus augmente plus la valeur de b va diminuer. Les déterminants clefs du taux d’échange sont :

inf,i-i*, specu, bconfid, BP, polmacro

Inf=taux d’inflation; specu=niveau de la specualtion, bconfid= la confidence des marchés par rapport au taux de change, BP=balance des paiements (stock de devises); polmacro=politique macroéconomique….)

Il Y-a aussi un lien directe entre le taux d’interet domestique (i) et le taux de change de la monnaie . Une hausse des taux d’intérêts i>i* va attirer les investisseurs étrangers. Ceci va créer une hausse de la demande de la monnaie locale qui va elle s’apprécier (gagner en valeur)

La politique macro-économique d’une nation peut indirectement affecter la valeur du taux de change. La confidence des marchés dans la politique de la banque  centrale elle aussi peut affecter le taux de change.

La première action à entreprendre pour une banque centrale qui fait face à une dépréciation serait :

  1. Relever les taux d’intérêts domestiques afin de relever la valeur du taux d’échange. Cette pratique s’avère appropriée surtout lorsque le taux d’inflation est élevé.
  2. Intervenir sur le marché de change afin de stabiliser la dépréciation de la monnaie locale.

Dans le cas spécifique de l’Angola, la faiblesse des prix du pétrole entraine une baisse considérable de la manne pétrolière mais surtout une baisse de devises de plus une sortie excessive de devises (rapatriement de capitaux). Une baisse des devises va rendre les importations très chères. La première colonne du tableau retrace indirectement une offre limitée de Dollars américains sur le marché financier(le Dollars devient cher)

Si la banque centrale de l’Angola veut maintenir la valeur d’échange du Kwanza aux alentours de celle de Janvier 2010, alors la deuxième colonne du tableau va nous aider à comprendre la suite. La banque centrale angolaise peut procéder à une dévaluation de sa monnaie en passant de  136 à 100, puis de 100 à 98 et enfin de 98 à 90.

Dans l’actualité économique, les experts prévoient plusieurs dévaluations du Kwanza et des hausses du taux d’intérêts directeurs pour stabiliser la monnaie.

Francis Konan

©Mounou Global Economic Consulting

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s