POLITIQUE MONETAIRE EN FIN DE RECESSION : QUAND FAUT-IL RELEVER LES TAUX D’INTERETS ?


monetary-policy

La politique conjoncturelle d’un pays est un ensemble de décisions économiques que les autorités prennent pour lutter contre une période de crise. En période de récession, la politique budgétaire et monétaire,  les deux outils principaux de conjoncture sont de nature expansionniste! Explication? Quand la demande générale des ménages est faible, la politique budgétaire redynamise l’économie en augmentant les investissements
publics. Quand a la politique monétaire, elle va soutenir la demande en rabaissant les taux d’intérêts. La baisse des taux
d’intérêts va redynamiser les investissements prives et la demande de crédit des ménages…

Prenons le cas d’un pays qui fait face à la situation suivante:

Dans la période de récession
1. Le taux de croissance du PIB
réel était coincé à 1%
2. Le taux de chômage était à 10.2%
3.le taux d’inflation aux alentours de 1.5%

La banque centrale pour lutter contre la récession a décidé de
rabattre les taux d’intérêts à presque 0.075% quelque temps après cette  décision
de politique économique

  1. le taux de croissance annuel remonte à 2%
    2. Le taux de chômage passe de 10.2 à 8%. La création de nouveaux emplois est composée de travail à temps partiel
    3. L’inflation passe de 1.5% à 1.1%

Après une autre réduction du taux d’intérêt
1. Le taux de croissance passe à 3%
2. Le taux de chômage descend de 8 à 5.7% la nouvelle vague de
création d’emploi est cette fois-ci composée de 2/3de travail à plein
temps et 1/3 de temps partiel.
3. l’inflation passe de 1.1 à 1% sur les quatre périodes
d’observations, la banque central a réussi à annihiler la récession, et

remettre l’économie sur les rails.

A ce niveau les autorisées politique font pression sur la banque centrale pour qu’elle arrête d’injecter du cash dans l’économie. La raison principale : l’économie
se porte nettement mieux: – croissance économie soutenu-création d’emploi est dynamique.

Du point de vue de la Banque centrale, la menace est la déflation (baisse générale des prix) qui si prolongée peut décourager l’investissement privée, créer une vague de licenciement et faire retomber l’économie dans une autre récession. Le dilemme qui se pose à la banque
central est quand  faut-il arrêter de maintenir ses taux à niveau très bas  et même envisager une hausse de ces taux dans la future ? La question cruciale que je pose:
Pouvez-vous deviner de quel pays s’agit-il ? Si vous répondez: Les Etats-Unis, alors je vous donne parfaitement raison. La situation que vit ce pays est cas pratique de politique monétaire en fin de récession.

Mounou  Konan Global Economics Consulting@

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s