Pays émergents face à la Sortie massive de capitaux : Réalité contre la Théorie !


Pays émergents face à la  Sortie massive de capitaux : Réalité contre la Théorie !

Les Pays émergents connaissent depuis quelque temps des turbulences au niveau des transferts de capitaux !  Jadis des destinations prisées pour les investissements directes  étrangers,  ces pays sont en train de devenir des points à éviter.  Comment en ait-on arrivé à cette situation ? Pour comprendre la cause de la sortie excessive de capitaux à partir des pays émergents, il faut analyser les facteurs qui déterminent, l’entrée massive de capitaux dans ces pays. Quoi de plus normal !

Les flux de capitaux dépendent selon la théorie de trois facteurs

  1. La différence de croissance économique : la croissance économique est le premier facteur à ouvrir les yeux des investisseurs et spéculateurs ! Dans 100% de cas, tous les pays qui ont connu une entrée massive de capitaux ont d’abord attiré l’attention par leurs taux impressionnant de croissance économique. La Chine, l’Inde et la Mozambique sont des exemples parmi tant d’autres.
  1. La différence entre le taux d’intérêt domestique et le taux d’intérêt globale (très souvent dictée par le taux d’intérêt de la banque centrale américaine -FED). Quand les taux de la FED sont très bas, les spéculateurs préfèrent allouer leurs fonds vers les régions ou ces taux sont élevés.
  2. L’appétit pour le risque financier. Il est directement lié au différentiel des taux d’intérêts.

Image

Selon le tableau ci-dessus, il y une  relation inverse entre l’index de volatilité des marchés(VIX) et les entrées de capitaux vers les pays émergents.  Plus les marchés financiers des pays avancés sont instables, plus les pays émergents  vont connaitre une forte entrée de capitaux. Une large instabilité se traduit par un VIX négatif.

  1. Politique de control des flux de capitaux. Une politique de contrôle de capitaux trop rigide tend à décourager les spéculateurs.

D’après ces quatre points, la sortie excessive serait donc due à :

  1. La faible croissance économique des pays émergents ! cela est-il  prouvé ?
  2. Une réduction dans le différentiel  anticipé des taux d’intérêts (Dti*). La FED prévoit relever ses taux d’intérêts (fed(i)*), cela va réduire le différentiel des taux d’intérêts.

                 Dti*= eme(i)-fed(i)*, eme(i)= taux d’intérêt dans les pays émergents.

Une réduction du différentiel va s’accompagner d’une sortie de capitaux des pays émergents.  Cela est-il prouvé ?

  1. La volatilité sur les marchés financiers moins prononcée dans la sphère des pays avancés serait à la base de la sortie de capitaux dans les pays émergents ! Cela est-il prouvé ?
  2. Le contrôle de capitaux sources de rigidité des transferts de capitaux serait aussi la cause de la sortie excessive de capitaux ! Cela est-il prouvé ?
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s