Emergence Economique dans la Pauvreté : le cas de la Tanzanie, Ouganda, Rwanda et Kenya


On les appele communément  “les 4 grandes économies des grands lacs”Image. Ces pays sont cités en exemples de forte croissance  économique sur le continent africains  ces vingt derrières années. Le Kenya, la Tanzanie le Rwanda et le Kenya, font partis des pays africains en voie d’émergence.  La relation entre l’émergence de ces pays-là et la présence de la pauvreté sont l’objet de notre.  La croissance économique dans ces pays a-t-elle contribué à réduire la pauvreté multidimensionnelle ou au contraire a-t-elle élargie les clivages de la société ? Nous allons étudier le cas des 4 pays de l’Afrique de l’Est.

Pauvreté2006/2011 IMP   H%   PA% PIB Réel 04-11
Kenya 0.23(1) 47.8(1) 48(1) 4.8(4)
Ouganda 0.367(3) 72.3(3) 39.7(2) 7.6(2)
Rwanda 0.426(4) 80.2(4) 51.2(3) 7.9(1)
Tanzanie 0.37(2) 65.2(2) 44.3(4) 7.0(3)

IMP : Indexe multidimensionnel de la pauvreté, H : Indexe de la pauvreté monétaire

PA : partie de la population vivant dans l’extrême pauvreté, PIB Produit Intérieur Brut. Les chiffres entre parenthèses sont le classement par sujet.

Le tableau ci-dessous nous donne les indications de la répartition de la  pauvreté dans les 4 grands pays  grands lacs. Le Kenya (0.23) a le plus bas taux de pauvreté multidimensionnel(IMP).  Au niveau du taux de croissance, il est vient au bas du tableau avec (4.8%).IL est suivi par l’Ouganda(36) Tanzanie(37). Le Rwanda avec 0.43 est le pays ayant le taux de pauvreté dimensionnel le plus élevé. Paradoxalement c’est le pays ayant le taux de croissance économique moyen (7.9%) le plus élevée entre 2004-2011.

Comment expliquer ces deux résultats contradictoires ? Dans le cas du Kenya, on pourrait avancer la longue phase de croissance économique comme étant la raison d’un faible indice de pauvreté. Le pays a profité des effets de la longue croissance pour asseoir les bases d’une structure sociale solide (Education, santé, infrastructures économiques). La solide nomenclature de l’economie, demeure ainsi un pilier même en face d’un faible taux de croissance. En ce qui  concerne le Rwanda, c’est le contraire.  L’historique de la croissance économique (après le génocide) est récent ! Compte tenu de ce fait, il va falloir du temps pour que la croissance économique ait un effet positif de la réduction de la pauvreté multidimensionnelle.

Quand on prend en compte l’indice de pauvreté monétaire(H), il y a un   fait très  frappant. Sur les 4 des grands lacs, seul le Kenya avec 48% à un taux inferieure a 50%. Dans le cas du Kenya on pourrait imputer cela à l’élargissement de la classe moyenne. Tous les 3 autres pays ont des taux extrêmement élevées : en Ouganda 72% de la population vit avec moins de $1.25 au Rwanda  c’est 80% et en Tanzanie 65%.

Ces trois pays, malgré un taux de croissance économique moyen de 7% ne sont pas parvenus à réduire d’une façon significative la pauvreté multidimensionnelle.  Cette forte ration de pauvreté monétaire, met en exergue un déséquilibre dans la répartition des revenus. La Population vivant dans la pauvreté absolue, tend à être corrélée avec la pauvreté monétaire. C’est pour cette même raison que les pays ayant un taux de pauvreté monétaire ont aussi une forte proportion de la population vivant dans les pauvretés absolues. Cette règle s’applique au Rwanda ou la pauvreté absolue atteint près de 51% de la population. L’Ouganda semble être une exception à la règle. Dans ce pays, la pauvreté monétaire  très élevée, et même supérieure à celle de la Tanzanie cependant la pauvreté absolue est faible aux alentours de 40% et inférieure à celle de la Tanzanie (44%).  La bonne performance de l’economie agricole de l’Ouganda réduit l’intensité de la pauvreté dans ce pays, ou la nutrition n’est pas un factor important dans la pauvreté multidimensionnelle.

La note d’espoir provient du fait que le standard de vie et le niveau de l’éducation, ont faible rôle dans la structure de la pauvreté  dans ces quatre pays. Implicitement l’on pourrait dire que la croissance économique a un effet positif dans ces domaines, surtout que la  collecte des informations a été en effet faite dans les années ou ces pays expérimentaient une forte croissance. Le domaine de la santé surtout infantile a un poids lourd dans l’explication dans la pauvreté multidimensionnelle.

** La pauvreté multidimensionnelle est un concept qui a été développé par des chercheurs anglais de l’université d’Oxford. Ce concept analyse en plus de la pauvreté monétaire, la carence en matière d’éducation de santé et de niveau de vie.

***Les données sur la pauvreté proviennent  de l’OPHI (Oxford Poverty & Human Development Initiative, Oxford Department of International Development). Les données sur les PIB sont tirées du World Economic Outlook April 2012, du FMI

photo: Frank Vogel

Advertisements

One thought on “Emergence Economique dans la Pauvreté : le cas de la Tanzanie, Ouganda, Rwanda et Kenya

  1. Francis,
    Merci pour cet article. Tu m ouvres grandement les yeux. Merci.

    As tu une étude pareille pour le cas de la Cote d’Ivoire?

    Bon Dimanche.

    G

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s