Pays Emergents d’Afrique au Sud Sahara et la Réduction de l’extrême pauvreté : le Ghana en tète, les autres à la traine !


Les pays émergents d’Afrique ont été à  la une de l’information économique des le début du nouveau millénaire. Grace à leur taux de croissance économique  assez élevé et leur  stabilité sociopolitique, ces pays ont su attirer les Investissements Directes Etrangers. Pour beaucoup de spécialistes, le concept d’émergence n’a en effet aucun sens s’il ne restait seulement relié qu’aux  paramètres exogènes (Transfert de Technologie-Investissement Directes Etrangers- Commerce International). L’émergence économique devrait normalement être source de création d’emploi et donc de réduction du chômage. En un mot la croissance économique devrait avoir des retombées positives sur la réduction de la pauvreté.

Dans cette analyse nous avons essayé de porter notre attention sur  la politique de réduction de l’extrême pauvreté pour  un groupe de pays émergents en Afrique (PEAS-Pays Emergents d’Afrique au Sud du Sahara). La question principale est de savoir si les PEAS avec leurs taux de croissance élevé ont pu réduire leurs taux de pauvreté. Comme mesure de taux de pauvreté, nous utiliserons l’Indexe Multidimensionnel de pauvreté[1]. Notre analyse s’étend sur les 5 pays de l’Afrique au Sud du Sahara non producteurs de pétrole à savoir le Ghana, la Mozambique, la Tanzanie, le

  Taux de Croissance moyen du PIB réel2000-2010 Pauvreté  Multidimensionnel en % de la population totale (H)2008-2010 Population vivant en dessous des $1.252008-2010 Progrès vers la Réduction de la pauvreté2010/2015
Burkina-Faso 5 82 57  Progresse lentement
Ethiopie 8.4 90 39  Progresse rapidement
Ghana 6.7 30 30 Objectif atteint
Mozambique 7 80 75  Stagne
Tanzanie 7 65 88.5 Pas de progrès

  

Burkina Faso et l’Ethiopie. L’Ethiopie vient s’ajouter  à la liste  à cause de son taux de croissance économique extraordinaire  qui  a avoisiné les 8.4% entre 2000 et 2010. La Mozambique fait son entrée avec 7% de croissance moyenne

du Produit Intérieure Brute. Selon notre tableau,  entre 2000 et 2010  l’Ethiopie est le pays de la liste à connaitre une forte croissance économique soit de 8.4%. Cette forte croissance du PIB s’associe avec l’indexe de pauvreté monétaire de 39% qui est le plus bas après celui du Ghana (30%).

 L’indexe multidimensionnel de la pauvreté atteint les 90% de la population. En d’autre mots près de 90% de la population entre 2008 et 2010 n’ont pas un niveau de vie élevé, ont des difficultés pour obtenir une bonne éducation et des soins médicaux de base. La croissance économique n’a pas pu se traduire en gain sociaux pour la population.  Il y a  donc un sérieux problème d’allocation ou d’accès aux ressources sociales. 

Dans le cas de la Tanzanie, 7% de croissance moyenne en dix ans n’ont pas pu réduire considérablement la pauvreté.   Dans ce pays 88.5% de la population vie en dessous des $1.5 /jour.  Il y a 65% qui sont pauvres en terme d’accès a l’éducation ; aux soins de santé.   D’une façon générale un taux élevé de pauvreté  en termes de revenus s’accompagne d’un taux élevé de l’IMP. Ici on assiste à un effet contraire.  Le gouvernement tanzanien a réussi  à contrecarrer la pauvreté monétaire en mettant une bonne politique sociale. Cela n’est pas étonnant quand on sait que l’aide internationale s’est plus tôt orientée dans le secteur social de cette ancienne nation socialiste. Le taux de pauvreté multidimensionnel (65%) est le deuxième plus bas après celui du Ghana (30%). La Tanzanie doit cependant faire des efforts si elle veut atteindre les objectifs de l’OMD (Objectifs du Millénaire de Développent).

Le Ghana et la Mozambique révèlent un cas très intéressant. Le Ghana est en effet le seul pays de la liste à connaitre  non seulement un faible taux de pauvreté par tète en termes monétaires (30%) mais aussi un faible niveau de la pauvreté multidimensionnelle (30%). Les retombées de la longue période de croissance économique ont permis  de réduire à la fois le taux de pauvreté monétaire et le taux de l’IMP (l’Indexe Multidimensionnel de la Pauvreté).  Le Mozambique offre une image de pauvreté plus ahurissante avec un taux de croissance  de 7%.  Le niveau de la pauvreté tant en termes de revenus  atteint  les 75%  et les  80% pour la pauvreté multidimensionnelle. La forte croissance économique n’a pas effectivement eu les résultats escomptés vis-à-vis de  la réduction  de la pauvreté.  Comme explication, on pourrait citer la situation post-conflictuelle du pays. La Mozambique sort en effet d’une longue guerre d’indépendance. Les aléas climatiques ont aussi un rôle à jouer  dans l’explication de la pauvreté. Les périodes d’inondation fréquentes détruisent en effet la production agricole, augmentant ainsi la pauvreté en milieu rurale.  

Le Burkina-Faso évolue dans registre ou 57% de la population vie en dessous des 1,25 Dollars/jour. La pauvreté multidimensionnelle  atteint les 82%. La baisse de la croissance économique  de  5.8% en 2008 à 3.2% en 2009 n’est pas un bon signe pour la lutte contre la pauvreté. La contestation sociale qui a lieu actuellement démontre en effet le  malaise burkinabé. 

Selon notre analyse, le Ghana est le seul PEAS ou la croissance économique a réduit considérablement le niveau de la pauvreté tant en termes réel que monétaire entre 2008 et 2010. les autres pays sont donc a la traine!

Francis KONAN, Economiste diplômé de l’Université d’Economie et de Gestion de Vienne (Autriche), l’Institut des Etudes Avancées de Vienne (Autriche) et de la Faculté des Sciences Economiques & Gestion de l’Université d’Abidjan (Côte-D’ivoire)


[1] Cet indexe mesure le pourcentage de la population vivant dans la pauvreté en terme réels (manque d’éducation, de soins de santé ; faible niveau de Vie)

Advertisements

5 thoughts on “Pays Emergents d’Afrique au Sud Sahara et la Réduction de l’extrême pauvreté : le Ghana en tète, les autres à la traine !

    1. Un pays emergent est un pays qui se caracterise par points:
      1.Croissance economique soutenue pendant une longue periode. (generalement entre 3 et 5% sur 5 ou 10 ans
      2. Stabilite Macroeconomique: taux d’inflation faible
      3. Stabilite politique: abscence de conflits armees sur la periode consideree. Il peut y avoir des remous sociaux mais contenus ne debouchant pas forcement a la guerre civile(Egypte-Tunisie-Burkina.
      Compte tenu des trois points selon mes recherches, le Burkina est au rang des pays emergents en Afrique de l’Ouest.

      Like

  1. Moi je retiens plutôt la définition suivante de pays émergents selon le site weekipédia : Les « pays émergents » sont des pays dont le PIB par habitant est inférieur à celui des pays développés, mais qui connaissent une croissance économique rapide, et dont le niveau de vie ainsi que les structures économiques convergent vers ceux des pays développés.
    A paritr de là, selon ce même site, le seul pays émergents en Afrique est l’Afrique du Sud
    Si on s’en tient à l’analyse de Monsieur Francis Konan, on pourrait facilement confondre les notions de pays pauvres, payse en développement en pays en décollage et nouveaux pays industrialisés.
    Pour la suite de l’analyse, voir le site Weekipédia sur le sujet.

    Like

  2. Fort de votre analyse sur les pays emergents, quels sont a ce jour les pays africains qui fort de leur reconstruction,leur emergence et donc l’attraction qu’ils offrent, seraient favorables au commerce international de divers produits avec des pays comme la Turquie et l’INDE?
    merci

    Like

    1. Merci pour la suivie de mon blog. Les pays emergents en voie d’emergence en Afrique qui a mon avis sont de bons candidat au commerce international sont le Ghana, l’Angola et le Senegal. le commerce international connait cependant un recule d’activitee. Les transferts de fonds des pays developees vers les pays emergent sont en nette dimununition. Cela va encore revitaliser un commerce inter entre d’abord les pays emergents puis avec les autre pays en voie d’emergence.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s