Le Dilemme Libyen


J’ai une confession à faire! Jamais de ma jeune carrière d’analyste économiste, je n’ai éprouvé d’autan de difficulté à écrire un article que celui qui peu à peu prend vie sous vos yeux. Apres avoir analysé à fond la dynamique du vent de changement qui a secouée la Tunisie la grande Egypte, j’avais tiré une conclusion harzadeuse : la Lybie ne connaitra pas de remous sociopolitiques. J’ai même envisagé de faire publier un article sur les raisons qui mettaient la Lybie à l’abrie de toute tensions sociales. Si j’avais mis ma tête à couper, je serais déjà décapité. Dans cet article qui ne paraitra jamais, je mettais l’accent sur le fait que le pays à cause de sa croissance économique remarquable et du niveau élevé du revenu par tête serait à l’abri de tous troubles sociaux. A la différence des autres pays du Maghreb, la Lybie n’est pas aussi pauvre que cela ! C’est vrai, certains vont certainement crier que Mr. Konan ne comprend pas ce qui se passe ! Il est aveuglé par les agrégats macro-économiques ! Oui comme un économiste je suis aveuglé par les agrégats macroéconomiques.

Selon les rapports du FMI, la Lybie serait le seul pays du Maghreb entre 2010-2014 à connaitre un taux de croissance du PIB réel de 6%, surclassant même la Turkie et la Pologne. En matière de revenu par tête, la Lybie en 2009 a pu donner 8000 Dollars américain a chacun de ses citoyens, sois 4 fois plus que l’Egypte, et le Maroc et 2 fois plus que la Tunisie et l’Algérie. Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai dis plus haut que ce pays (qui a été sous embargo économique pendant près de dix années) est riche. Les entrées en revenus d’exportation du pétrole près de 90% des exportations totales, sont la base de la richesse nationale du pays. Toute cette manne pétrolière explique pourquoi la dette extérieure du pays de Kadhafi est la plus faible de la planète. Lorsqu’un pays est très riche, il difficile de trouver ses citoyens rechercher leurs « pain quotidien » à l’étranger. Au contraire on y trouve des populations venus d’ailleurs pour tirer profit de cette richesse ! C’est le cas de la Lybie ou on ne peut pas trouver une bonne partie de la population à l’étranger. Les libyens avec près de 0.1% sont la plus faible population magrébine émigrée en Europe! J’ai consulté les statistiques sur le pays ou les habitants s’estime les plus heureux en Afrique. Cela ne m’a pas étonné de trouver la Lybie en deuxième position après le Malawi ! S’il n’en tenait que seulement qu’à l’économie il n’y aurait jamais de troubles en Lybie !

Malheureusement Le vrai problème libyen n’est pas économique mais plus tôt politique. Les français se sont invités en Lybie au moyen de leurs frappes aériennes, quand Obama lui ne faisait que du suivisme. Les contestataires des premiers jours, devenus rebelles par la suite, montrent leurs immaturités à former une coalition politique. En un mot, Il faut faire partir le Colonel Kadhafi au prix d’une guerre et instaurer une démocratie du genre occidentale dans une société fortement bédouinisée ! Cette démocratie sera instable et je ne suis pas sure qu’une démocratie instable puisse reproduire la forte croissance économique qui a été engendrée sous une dictature stable non loin de jeter des fleurs à cette dernière! En attendant de voir ce qui va se passer, nous n’avons que nos yeux pour assister à l’écroulement de l’une des plus belles pages de l’histoire économique de notre continent.
Francis Konan

Économiste, diplômé de l’Université d’Economie et de Gestion de Vienne (Autriche), diplômé de l’Institut des Etudes Avancées de Vienne (Autriche), diplômé de la Faculté des Sciences Economiques & Gestion de l’Université d’Abidjan (Cocody).

Advertisements

One thought on “Le Dilemme Libyen

  1. shalom!
    je suis édifié par cette analyse de la situation libyenne. je me demandais moi aussi ce qui poussait les lybiens à défigurer ainsi leur pays? mais certainement les maitres du monde nous répondront:”la démocratie”.visiblement Alpha Blondy a raison, “la démocratie du plus fort est toujours la meilleure”.cpdt loin de moi une volonté de soutenir une quelconque dictature. la liberté n’a pas de prix. après plus d’un mois cloitré chez moi priant qu’une balle ou même une bombe ne vienne mettre fin à ma vie, j’ai pu aprécier la paix et la liberté.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s