La Chine s’est réveillée, l’Occident tremble, l’Afrique peut-elle sourire ?


Alain Peyrefitte homme politique français a repris la boutade de Napoléon Bonaparte qui prédisait, en 1804 : “ Quand la Chine se réveillera, le monde tremblera”. Ces dix dernières années on vu l’émergence de la Chine comme une puissance économique incontournable. Aujourd’hui il suffit de se référer aux magazines économiques pour se rendre compte que ce pays est l’objet de nombreux essaies. Comment ce pays en ait arrivé là ?Quel est le model économique qui a soutenu et qui soutient sa croissance? La montée de la Chine comme puissance économique a aussi ravivé ses relations avec l’Afrique son ancien voisin de classe dans le compartiment des pays du tiers monde. La Chine s’est réveillée, l’occident tremble, l’Afrique peut-elle sourire ?

Un peu d’histoire

Quant en 1978, Deng Xiaoping fébrilement lançait un vaste programme de reformes économique, le monde entier ne souciait pas que cela produirait 30 ans plus tard la quatrième puissance économique de la planète. Depuis en effet l’instauration des reformes économiques, le taux de croissance moyen du PIB réel est de 9.37, le plus élevé dans l’histoire de l’économie de développement. Les reformes économiques avaient pour but libéraliser les échanges économiques et d’initier le libre fonctionnement du marché. La reforme du système foncier permis aux agents économiques de créer des entreprises villageoises dans les régions rurales. Le “succès story” de l’économie Chinoise a sa source comme déjà mentionné dans les reformes économiques initiées par l’état. Ces reformes avaient pour but d’encourager la naissance d’un système de production “capitaliste contrôlé”. Le système politique lui par contre restait lié au parti communiste : Bizarre combinaison du capitalisme et du communisme

Les Causes du Réveil Economique Chinois

La Naissance d’une Classe d’Entrepreneur rurale

Les reformes ont permis la création d’une classe d’entrepreneur rurale qui va rentrer en compétition avec la classe traditionnelle paysanne. L’émergence de cette nouvelle classe de “capitaliste villageois ou rurale” va créer un large transfert de main d’œuvre et de capital du secteur agricole vers ces nouvelles entreprises manufacturières à haute valeur ajoutée: Sur le plan microéconomique c’est le début de la restructuration de l’économie Chinoise. Le décollage du nouveau modèle de croissance Chinois se repose sur un fondement très complexe. C’est un amalgame d’un système de production communiste, libérale ; des idéaux de Schumpeter (classe d’entrepreneur) ; et d’une bonne partie de la théorie dualiste Lewisienne (secteur rurale et secteur urbain).

La Naissance d’une Economie Financière tournée vers l’Investissement tout azimut

La conséquence immédiate de l’émergence du capitalisme rurale est le besoin de financement en capital. L’état chinois va réagir avec précaution en libéralisant le secteur financier. Les banques et institutions financières voient le jour. L’entrée de la Chine dans l’Organisation Internationale du Commerce en 1991, lui force à ouvrir son marché vers l’extérieure par le biais de la levée des barrières tarifaires. Du coup pour beaucoup d’entreprises internationales, c’est une aubaine pour vendre, produire et investir dans une économie ou la demande est le tiers de celle du monde. En matière d’Investissement Directe Etrangers, le pays va connaitre un afflux de capitaux étrangers. La Chine en effet a reçu 60% des IDE pendant ces quinze dernières années. Chaque année le pays reçoit environs 80 Billions de dollars en investissement étrangers. Pour beaucoup d’experts, l’apport en Investissement Directs Etrangers est le moteur de la performance économique du pays. L’expertise des institutions financières d’Hong Kong est d’une importance capitale dans la gestion de cette manne de capitaux. En matière d’infrastructure, la Chine se définit aujourd’hui comme un vaste chantier : des aéroports aux ports des routes aux villes, des écoles aux prisons, tout est en construction. Selon certains spécialistes, la Chine est le seul pays qui de nos jours a une infrastructure totalement nouvelle. Une étude de Goldman Sachs (Juin 2008) parut dans l’Economiste, révèle que la Chine investit près de 12% de son PIB dans l’infrastructure.

Le Monde Tremble

La Naissance d’une Economie Industrielle tournée vers les exportations

La croissance économique de la Chine a révélé un fait unique dans l’histoire de l’économie de développement. C’est en effet pour la première fois dans l’histoire de l’humanité ou une économie planifiée de nature paysanne réussit en si peu de temps à devenir une puissance économique et industrielle mondiale. Vingt ans plus tôt, les produits chinois étaient légués au dernier rang. Aujourd’hui c’est une autre réalité. Le « Made in China » se retrouvent sur presque le tiers des produits de la planète. L’explication est simple : grâce à une main d’œuvre de bon marché, à un accès facile au capital, un bas prix de l’énergie, de l’eau et de la terre, un taux de change sous-évalué, les entreprises chinoises avec des couts de production très bas, rivalisent avec leurs concurrents américains et européens et d’Amérique Latine. En effet avec de tels couts de production si bas, qui pourrait rentrer en compétition avec le prix de vente Chinois (China’s Price). En un mot la Chine est devenue une nation exportatrice très puissante. Selon les données du centre d’étude sur l’intégration et la mondialisation de l’Université du Québec à Montréal, l’excédent commercial de la Chine pour l’année 2007 se chiffrerait à 262.2 milliards de dollar américain. Pendant cette même année les exportations auraient atteint le chiffre faramineux de 1,22 Billions de dollars. On pourra spéculer sur la qualité de ses produits, force est de reconnaitre que l’influence de la Chine dans la nouvelle donne de la globalisation est indiscutable.

Une Croissance Economique sans Précédent

En matière de comparaison économique, C’est comme si les économies de l’Ouest se sont laissées surprendre par les flammes du dragon Chinois. Pendant que l’Europe et les USA souffrent pour atteindre les 4% de croissance annuelle, la Chine caracole dans annuellement dans les 9%. Les retombées de cette croissance économique ont permis d’augmenter le revenu par tète et donc de réduire la pauvreté d’une façon extraordinaire. La croissance économique de la Chine l’a positionné au second rang mondial de la consommation en énergie. De cette position, il est facile de comprendre pourquoi la Chine affecte directement la demande globale d’énergie. Au niveau du commerce international, la Chine détient à elle seule près de 350 Billions de bons de trésors américains, ce qui fait environs près de 15% de bons de trésors étrangers. En langage de la rue on pourrait que « cela est dans leurs mains»

L’Afrique peut-elle sourire ?

Comme déjà mentionné en introduction, l’émergence de la Chine comme puissance économique, pourrait profiter à l’Afrique. Le continent noir n’est plus vu comme un partenaire idéologique dans la lutte contre l’impérialisme, mais comme un véritable marché économique. Avec les africains, la Chine parle d’investissements directs, d’échanges commerciaux, de matières premières. Le nouveau langage de Pékin semble gagner des sympathisants. Pour un continent qui s’est vu longtemps négliger par les deux grands blocs (Europe et Amérique), la Chine pour l’Afrique est devenu un élément clefs de partenariats en développement économique. La Chine a besoin de l’important dépôt des ressources africaines pour approvisionner son économie. L’Afrique quand à elle a besoin d’une partie du surplus en capitaux de la Chine pour faire décoller son économie. Il ne reste plus qu’ a créer un cadre ou cet échange pourrait s’effectuer. Le récent sommet à Yamoussoukro des G-77+ la Chine est un exemple sans commentaires. « Les chinois sont la » et ils sont présents dans presque tous les pays africains. On les trouve dans l’immobilier dans l’économie d’extraction et même dans la restauration. Oui l’Afrique peut sourire à condition que cette fois ci elle ne se laisse pas duper a cause de sa richesse, sinon l’histoire risquerait de se répéter.

Francis konan

Article parut dans Frat-Mat, mais bizarement disparue de l’internet

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s